croisiere 01/2022/14RYA

RYA-Coastal Skipper Course

 

Après une très longue interruption de la navigation due à la pandémie, quelques membres du club avides de formation ont osé reprendre le flambeau en suivant une formation de RYA Coastal Skipper sur le Sailing Swiss III dans le Solent.


Le lancement n'a pas été fait à l'improviste. Alexander, Roger et Philippe ont eu les bases de leur succès en suivant un cours Skipper en novembre dernier. Avec sa motivation et sa légèreté juvénile, Victor est venu compléter la liste des participants.


L'embarquement tranquille n'a pas duré longtemps. Dès les premières navigations nocturnes, il a été rappelé le jour de l'arrivée, à tous ceux qui se trouvaient dans la rivière Hamble, que les feux de navigation interrompus sont très difficiles à distinguer des feux de voiture, des feux de circulation routière et autre rétroéclairage urbains similaires.


Ce qui a été important peut se résumer en un mot "communication". 

 


Comme on ne voit pas de lumière blanches sur du papier blanc, celles-ci sont imprimées en jaune sur les cartes marines. Rapidement quelqu’un se met à dire :"Les lumières jaunes n'existent pas, elles sont blanches". En raison de la grande réceptivité d'assimilation de l’équipage, cette information arrive au beau milieu d'une approche nocturne exigeante, sur le pont. Après avoir entendu "il n'y a pas de lumières jaunes", nous nous sommes approchés avec détermination d'un signe spécifique allumé. La réalité nous a permis d'éclaircir et de clarifier rapidement et sans danger ce malentendu pour tous les membres de l'équipage.


La motivation de l'échange basé sur la communication entre les navigateurs expérimentés n'est pas toujours une aide. Lors d'une approche de Portsmouth, il faut maintenir un relèvement de pont entre un bâtiment marquant et un "war mémorial". Lors de la recherche de l'objet, quelqu'un a mentionné qu'il se trouvait près du tonneau rouge. Un autre membre de l'équipage, en entendant cette information a affirmé que le tonneau rouge faisait partie du transit. Une brève intervention de l'instructeur a permis de clarifier la situation.


Le timonier ayant compris que le « war memorial » était un obélisque dans sa langue, tous les soucis de communication ont finalement été résolus et nous avons pu poursuivre la route en toute sérénité en direction de Portsmouth Harbour.


Malgré un programme de formation dense, nous avons pu nous régaler au niveau culinaire. Philippe le « Smutje » et Roger le « Schnätzli » se sont rapidement révélés être une équipe bien rodée. Les passants auraient pu croire qu’ils vivaient une longue et heureuse vie de couple. Les initiés savent qu’ils sont tous deux heureux en ménage.


Au total quatre navigations de nuit se sont terminées par une visite au pub ainsi qu’une bonne ale anglaise qui n’a pas seulement été associée à la dernière entrée du journal de bord.
Il fallait en effet respecter les heures de « last order » des pubs.

 

Selon la philosophie d'Horation Nelson "I cannot command winds and weather", nous avons également connu deux jours de vent fort avec des rafales atteignant 37 nœuds. Avec des voiles parfois réduites à leur plus simple réglage, la nature nous a clairement montré sa force et les limites du bateau et de son équipage.


Dans ces conditions, même des manœuvres d'amarrage de bouées a priori simples constituaient un véritable défi, qui nous a presque fait changer deux fois de crochet de bateau. En plus des défis nautiques connus, nous avons également appris beaucoup de choses grâce aux petites réparations techniques qui sont régulièrement effectuées sur un yacht. Cet élargissement de l'horizon nous sera certainement précieux lors de nos prochaines navigations.


Conformément à la devise "on peut faire plus", trois des quatre participants ont en même temps passé avec succès le certificat pratique de navigation au radar pour la future conduite de bateau en tant que skipper CCS.


C'est autour d'une bière sur la Spinnaker Tower, à 100 mètres de hauteur au-dessus de l'entrée du port de Portsmouth, puis autour d'un délicieux dîner au "Old Custom Inn" que nous avons pu terminer une semaine passionnante, instructive et conviviale en effectuant un dernier débriefing.


La semaine de formation a été un véritable succès pour nous. Les termes "lovely, brilliant et monumental" et "en principe", maintes fois utilisés à bord, ont forgé notre équipe et nous rappelleront longuement cette croisière inoubliable.


Tous les participants ont reçu le certificat de RYA Coastal Skipper. Toutes nos félicitations. Nous remercions tout particulièrement notre instructeur Paddy, qui nous a encadrés tout au long de la semaine avec sa compétence, son pragmatisme et son ouverture d'esprit. Merci beaucoup!


Merci également au CCS et à tous les participants de nous avoir permis de vivre cette semaine riche en expériences.


Victor, Roger, Philipp et Alexander